Recherche sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

Recherche en santé

La vue

Le projet

Projet de recherche fondamentale du Pr Nicolas Leveziel, chef de service ophtalmologie du CHU de Poitiers, à partir de cellules souches sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

L'équipe de recherche

Le projet est porté par Pr Nicolas Leveziel, chef du service ophtalmologie au CHU de Poitiers. Son équipe est constituée d’Audrey Leguen, doctorante, et d’Anaïs Balbous, ingénieure de recherche.

Différentes formes cliniques de DMLA exsudative

Détails du projet

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de baisse d’acuité visuelle chez les patients de plus de 65 ans en France et touche environ 10% des personnes de plus de 60 ans et 25% des plus de 75 ans.

L’anastomose chorioétinienne est la forme la plus sévère de la DMLA exsudative (ou humide) caractérisée par une fréquence élevée de bilatéralisation, c’est-à-dire l’atteinte de l’autre yeux dans les trois ans. Sur la base de cette observation, le développement d’un modèle cellulaire humain dérivé de patient souffrant de cette forme particulière pourrait conduire à une meilleure compréhension de la physiopathologie de la maladie.

« Nous avons obtenu l’autorisation de l’agence de biomédecine pour pouvoir faire de la recherche fondamentale avec des cellules souches embryonnaires sur la thématique de la DMLA, indique le Pr Nicolas Leveziel, chef du chef du service d’ophtalmologie du CHU de Poitiers et porteur du projet. Nous travaillons en partenariat avec l’Institut des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques (I-Stem) afin de pouvoir éventuellement dupliquer des résultats intéressants. »

En parallèle, l’équipe du Pr Leveziel constitue des collections d’échantillons biologiques. Celles-ci seront très utiles pour développer des modèles cellulaires de la DMLA au sein de l’unité Inserm dirigée par le Pr Mohamed Jaber. Le but étant de mieux comprendre la maladie et, à terme, de pouvoir évaluer de nouvelles molécules.

Pr Nicolas Leveziel

Le projet est porté par Nicolas Leveziel, chef du service ophtalmologie au CHU de Poitiers et professeur des universités depuis 2013. Après avoir réalisé son clinicat et ses débuts de praticien hospitalier et universitaire à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, il rejoint le CHU de Poitiers en 2012. En plus du projet de recherche fondamentale sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge, il est par ailleurs l’investigateur de plusieurs projets de recherche clinique sur cette même pathologie.

Découvrez le projet du Pr Nicolas Leveziel présenté en 180 secondes.