Comprendre les mécanismes des maladies dermatologiques rares et les profils inflammatoires afin d’identifier des cibles thérapeutiques et prévenir la survenue de complications infectieuses (Dr Marie Masson-Regnault)

Dermatologie

Contexte

Ce projet innovant collaboratif s’intéresse à des dermatoses rares telles que le pemphigus superficiel et profond, la maladie de Hailey-Hailey, la maladie de Darier ou la pemphigoïde bulleuse. Ces maladies sont peu étudiées et n’ont pour la plupart, que peu de traitements disponibles. Plusieurs publications rapportent dans ces maladies dermatologiques un surrisque d’infection herpétique avec parfois des formes graves voire fatale. Ce surrisque n’est pas bien compris d’autant plus qu’il s’agit de maladies dont la physiopathologie est peu comprise.

Projet de recherche

L’objectif de ce travail est de caractériser les profils inflammatoires cutanés de patients atteints de ces maladies dermatologiques rares afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans ces maladies aves l’espoir d’identifier des cibles thérapeutiques et de prévenir la survenue des complications infectieuses.

Portrait

Le Dr Marie Masson-Regnault est dermatologue au CHU de Poitiers.