Étude sur les tumeurs cérébrales

Recherche en santé

La cancérologie

Le projet

Projet de recherche fondamentale sur l’étude de tumeurs cérébrales chez l’adulte.

L'équipe de recherche

Le projet est porté par le Pr Benoît Bataille, chef du service de neurochirurgie au CHU de Poitiers. Son équipe est composé du professeur Lucie Karayan-Tapon, responsable du laboratoire de cancérologie biologique/Inserm U1084, de Sylvain Portet, interne de neurochirurgie, et du Dr Amir Naar, bioinformaticien du laboratoire de cancérologie biologique.

Détails du projet

Il s’agit d’un projet de recherche en cancérologie relatif à la biologie des méningiomes de l’adulte. Un méningiome est une tumeur intracrânienne représentant 38% des tumeurs cérébrales chez les femmes et 20 % des tumeurs cérébrales chez les hommes. Souvent bénignes quand elles apparaissent, elles deviennent de plus en plus problématiques en grossissant. Le traitement standard est chirurgical.

« Au fil des consultations, nous avons constaté que les femmes traitées pour hirsutisme avec des médicaments dérivés de la progestérone, comme l’acétate de cyprotérone, étaient plus à risque de développer des méningiomes que la population générale. Elles prenaient ce médicament depuis des années, voire des dizaines d’années, indique le Pr Benoit Bataille, chef du service de neurochirurgie au CHU de Poitiers. Puis nous nous sommes rendu compte que l’arrêt de ce traitement était, pour beaucoup d’entre elles, corrélé à une diminution du volume de leur méningiome. »

Ce projet de recherche a donc pour but d’étudier les caractéristiques génomiques et transcriptomiques des méningiomes développés sous acétate de cyprotérone pour comprendre comment ce médicament agit sur la tumeur. « Nous souhaitons déterminer les facteurs qui influencent la croissance des méningiomes et ainsi trouver le mécanisme qui pourrait permettre, à terme, de développer des thérapies ciblées, notamment pour les personnes qui ne peuvent pas être opérées », explique Sylvain Portet, qui consacrera son année de master 2 à ce projet.

Vos dons permettront de financer les coûteuses recherches en laboratoire de caractérisation moléculaire des méningiomes déjà stockés dans différentes tumorothèques, dont celle du CHU de Poitiers, qui possède la plus grande cohorte en France. En tout, une trentaine de tumeurs doivent être étudiées dans le laboratoire de cancérologie biologique du CHU de Poitiers.

Pr Benoit BatailleLe Pr Benoit Bataille est le chef du service neurochirurgie du CHU de Poitiers depuis une dizaine d’année. Après des études de médecine à Tours, il intègre le CHU de Poitiers en 1980 et devient professeur des universités en 1998. Il s’est consacré à la recherche sur la stimulation cérébrale profonde, capable de soigner le maladie de Parkinson, les tocs et la dépression, avant de s’intéresser aux gliomes et aux méningiomes.

Découvrez le projet sur les tumeurs cérébrales présenté par le Dr Philippe Page, neurochirurgien au CHU de Poitiers, en 180 secondes.