Projet de recherche MISETARE : MIcrobiote, SEvrage TAbagique et REchute, différences entre fumeurs actifs, fumeurs abstinents et non-fumeurs (Dr Claire Lafay-Chebassier)

Santé publique

Contexte

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le tabagisme est la principale cause évitable de maladie et de décès dans le monde, et les bénéfices du sevrage tabagique ont été clairement démontrés. Cependant, un risque durable de rechute reste présent. Il a été mis en évidence que le microbiote intestinal joue un rôle fondamental dans les pathologies humaines et dans l’addiction. Le projet de recherche du Dr Claire Lafay-Chebassier propose de comparer le microbiote intestinal de fumeurs actifs, fumeurs abstinents et non-fumeurs afin de déterminer l’évolution de ses caractéristiques dans le cadre du sevrage tabagique.

Projet Lafay-Chebassier

Projet de recherche

Si les bénéfices du sevrage tabagique ont été démontrés, les fumeurs arrêtent et rechutent souvent plusieurs fois avant de parvenir finalement à une abstinence durable. Compte tenu de ces éléments, il est essentiel d’identifier les facteurs qui prédisent le succès ou non des tentatives de sevrage. Depuis plusieurs années, l’équipe de recherche du laboratoire de neurosciences expérimentale et clinique LNEC – INSERM U1084 utilise des approches translationnelles pour étudier des marqueurs psychologiques et comportementaux prédictifs de ce risque. Le Dr Claire Lafay-Chebassier entend identifier dans cette nouvelle étude des paramètres biologiques périphériques, utilisables facilement en routine, qui permettraient d’identifier ces sujets les plus à risque de rechutes et d’améliorer leur prise en charge.

Le microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes se trouvant dans ou sur notre organisme : bouche, vagin, peau, intestins… Il a été démontré que le microbiote intestinal jour un rôle dans l’addiction, notamment dans la dépendance à l’alcool. En ce qui concerne l’addiction au tabac, une étude a observé des différences significatives dans le microbiote intestinal entre fumeurs et non-fumeurs. Or, il n’existe pas à ce jour d’étude ayant évalué l’évolution des caractéristiques du microbiote intestinal chez les patients fumeurs après prise en charge thérapeutique du sevrage tabagique, et l’association ou non entre le microbiote et le risque de rechute.

L’objectif principal de l’étude MISETARE est de comparer le microbiote intestinal de sujets fumeurs actifs, fumeurs abstinents et non-fumeurs. Les objectifs secondaires visent à déterminer l’évolution des caractéristiques du microbiote intestinal chez les patients fumeurs après prise en charge thérapeutique du sevrage tabagique et étudier l’association entre le microbiote et le maintien de l’abstinence. Cette étude pilote monocentrique sera menée sur 30 sujets fumeurs inscrits dans une démarche d’arrêt tabagique et 30 sujets non-fumeurs.

Cette étude préliminaire pourrait conduire à envisager les changements du microbiote comme un paramètre biologique prédictif de la réponse à un traitement de sevrage tabagique. De plus, la compréhension du rôle du microbiote dans le traitement de l’addiction au tabac pourrait permettre de proposer de nouvelles pistes thérapeutiques non-conventionnelles, comme la transplantation de microbiote fécal, afin de corriger un microbiote déséquilibré.

Dr Claire Lafay-Chebassier

Portrait

Le Dr Claire Lafay-Chebassier est maître de conférences universitaires et praticien hospitalier au sein du service de pharmacologie clinique et vigilances du CHU de Poitiers. Elle est également pharmacienne déléguée du centre d’investigation clinique CIC 1402 du CHU de Poitiers et fait partie de l’équipe de recherche du laboratoire de neurosciences expérimentale et clinique LNEC – INSERM U1084.

Budget de l’étude clinique : 56 664€