Biothérapies dans le traitement de la polypose naso-sinusienne (Dr Florent Carsuzaa)

ORL

Contexte

La polypose naso-sinusienne est une maladie inflammatoire chronique de la muqueuse des fosses nasales et des sinus. Elle touche près de 4 % de la population française. Elle est à l’origine du développement de polypes qui entrainent des symptômes invalidants telles qu’une obstruction nasale et une perte de l’odorat. La recherche de voies thérapeutiques non invasives, parmi lesquelles des biothérapies, est un défi majeur dans le traitement de la polypose naso-sinusienne.

Projet Dr Florent Carsuzaa

Projet de recherche

Le projet de recherche du Dr Florent Carsuzaa propose d’anticiper le choix des biothérapies en établissant des profils anatamo-biologiques de patients. La prise en charge thérapeutique de la polypose naso-sinusienne consiste en premier lieu en une corticothérapie locale et générale puis, en cas d’échec, une prise en charge chirurgicale. Bien qu’efficace, celle-ci ne prévient pas des récidives. Apparues récemment, les biothérapies permettent de cibler spécifiquement des acteurs de l’inflammation à l’origine des polypes. Certains patients ne répondant pas à la biothérapie proposée, il est nécessaire de mieux anticiper cette réponse et de chercher de nouvelles cibles thérapeutiques, notamment par le biais du ciblage des cytokines  des molécules impliquées dans la communication entre les cellules. Celles-ci ont un rôle majeur dans la genèse des polypes. L’étude de la corrélation anatomo-biologique associant le profil anatomopathologique (présence d’œdème ou de fibrose dans les polypes) et la signature cytokinique permettra d’orienter au mieux la prise en charge du patient, et notamment le choix de la biothérapie. En effet, les patients, selon leurs caractéristiques cliniques, biologiques et la signature cytokinique de leurs polypes, réagiront de manière différente aux différentes biothérapies. L’évaluation de cette corrélation servira de facteur décisionnel dans le choix de la biothérapie et de facteur prédictif de réponse aux traitements.

Cette étude multicentrique est coordonnée par le CHU de Poitiers et implique plusieurs centres de références au niveau national. Vos dons permettront de financer des postes d’ingénieurs de recherche clinique effectuant les manipulations notamment PCR, et du matériel de laboratoire.

Dr Florent Carsuzaa

Portrait

Le Dr Florent Carsuzaa est chef de clinique en ORL et chirurgie cervico-faciale au CHU de Poitiers depuis novembre 2021. Suite à des études de médecine à Bordeaux et à un internat au CHU de Poitiers, il prépare une thèse de doctorat en immunologie biologie qui a pour but d’étudier le rôle des acteurs inflammatoires dans la polypose naso-sinusienne. Il mène ses recherches au sein du laboratoire inflammation tissus épithéliaux et cytokines (LITEC) avec l’aide du Pr Xavier Dufour, du Pr Jean-Claude Lecron et du Dr Laure Favot.

Budget de l’étude clinique : 92 620€